Le Souffle            Présentation de l'association
                              • Programme "Devenir son propre médiateur"
                                     

Le programme d'activités "Devenir son Propre Médiateur" est un programme
éducatif de développement socio-affectif comme défi à la violence.
Formation aux techniques de communication et de gestion des conflits.

Prix 1999 "Ecole et violence : prévention précoce" décerné par
la "FONDATION DE FRANCE" et l'association "PIERRE STRAUSS".
Publié aux Editions Chronique Sociale, Lyon, février 2004.


DESCRIPTION GENERALE :

 

Apprendre à l'enfant à se gérer lui-même et à gérer ses relations, avant de faire appel à une tierce personne, c'est-à-dire à "Devenir son propre médiateur", est notre objectif prioritaire. Cette préparation des jeunes, au niveau précoce, nous est apparue une tâche susceptible de prévenir partiellement les nombreux conflits de la vie adulte.


Cercle de paroles

 

Le programme préventif que nous proposons, rejoint par ailleurs les préoccupations d'organismes nationaux et internationaux dans l'éducation et la protection de la jeunesse.
Les résultats sont probants après deux années d'application. En effet, au cours d'une étude menée par l'Université Libre de Bruxelles (U.L.B), des test ont étés passés auprès des enfants avant et après l'animation ; elle révèle une amélioration des comportements pro-sociaux (coopération, affirmation et contrôle de soi) et une régression des comportements inadaptés. Les bénéfices directs pour les enseignants sont de percevoir différemment les élèves, de mieux comprendre leurs attitudes et de voir s'installer un meilleur climat de classe.
Ce programme a été spécifiquement élaboré pour s'adapter aux besoins des enfants et à la réalité d'aujourd'hui. Il s'adresse aux enfants de 4 à 14 ans des écoles maternelles, primaires, secondaires et aux adultes qui les encadrent. Il a déjà touché des centaines de personnes en Belgique, France, Italie, Espagne,…et a été traduit en Anglais et en Italien.


APPLICATION :

 

Le choix des écoles et des classes
résulte de l'adhésion de la direction
et de l'équipe pédagogique aux objectifs
et non d'un "état de crise".


Le programme est appliqué à raison de 12 séances par groupe-classe et comprend 11 concepts :


 Concept n°3 : Sentiments et besoins

 

n°1 : Moi, se connaître soi-même.
n°2 :
Les autres et moi : ce que je dis et ce que je fais touche l'autre.
n°3 :
L'expression des sentiments et des besoins : les identifier et les nommer.
n°4 :
La communication non-verbale : faire stop et utiliser sa force tranquille.
n°5 :
La communication verbale : apprendre à préciser sa demande et sa réponse.
n°6 :
Evitons les malentendus : voir, penser, sentir, agir...ce n'est pas la même chose.
n°7 :
Le conflit peut être une crise et une opportunité.
n°8 :
L'exploration de mes réactions et de mes ressources face au conflit.
n°9 :
Le processus et les étapes de la médiation.
n°10 :
Je suis responsable de ce que je dis et de ce que je fais.
n°11 :
De la loi du plus fort à la coopération : l'union fait la force.  

Les séances sont animées par un animateur/formateur, en présence de l'enseignant titulaire de chaque classe. Ces derniers s'engagent dans une collaboration effective :
- présence à toutes les séances d'animations ;
- rencontre régulière avec les formateurs ;
- journées de formation au programme.

L’engagement des enseignants vise à leur permettre d'assurer eux-mêmes, à moyen terme, ce type d'activités dans leur classe.
Ce projet de formation, à la disposition de chacun, peut devenir une démarche de responsabilité collective importante. Le processus demande que toute l'école s'y engage ; il est primordial d'agir avec les jeunes comme avec les adultes. Agir sur le contexte et dans le contexte, assurera une disponibilité du milieu adulte, nécessaire pour répondre aux besoins des jeunes.

 

Les activités proposées sont diversifiées et graduées dans le temps :
• théâtre,
• contes,
• cercles de paroles,
• discussions,
• moments de détente,
• jeux coopératifs,
• analyses du vécu…


Formation des professeurs


OBJECTIF POURSUIVI :

 

Ce programme vise le développement psycho-social de l’enfant et l’amélioration du climat de classe et de l’école.
Il insiste sur la nécessité d’aider les jeunes à prendre conscience de leurs sentiments et de leurs besoins, à développer la conscience de la portée de leurs paroles et de leurs actes et la confiance en leurs capacités d’utiliser leurs ressources.
Il promeut les attitudes de respect, d’écoute, d’acceptation et de tolérance envers les autres comme envers soi-même ainsi qu’un plus grand sens des responsabilités.
Ce programme pro-social invite à un réaménagement des relations entre élèves mais aussi des relations enseignants - élèves comme des enseignants entre eux.


Formation du personnel
 
 

 

Idéalement intégré dans le projet pédagogique de l’école, il pourra toucher le personnel d’encadrement, les parents, etc.…et favoriser la mise en réseau de tous les relais compétents susceptibles de prolonger l’action du programme et d’accompagner certains enfants.

Apprendre aux jeunes comme aux adultes à se gérer eux-mêmes et à gérer leurs relations, avant de faire appel à une tierce personne, c'est-à-dire à "Devenir Son Propre Médiateur", permet de diffuser un modèle de régulation des conflits plus pacifique et de restituer à l’école son rôle socialisant. Pour nous, l’école a un rôle qui est bien double : enseigner et éduquer. Nous insistons sur l’intérêt d’introduire ce programme dans le curriculum scolaire de tout jeune au même titre que le développement cognitif.

Une vidéo-cassette de 26 minutes est disponible.

Quelques témoignages
suite aux interventions du Souffle...

 
"Avant, j'accusais toujours les autres, je ne me sentais jamais responsable."
Un élève

"Le problème de la violence prend de l'ampleur. Je crois qu'il y a aussi beaucoup de violence parce que l'enfant qui se sent agressé ne sait pas exprimer pourquoi. Parfois il le comprend, mais il n'arrive pas à le dire. Souvent, sa seule manière pour lui de le dire, c'est de frapper, d'insulter les autres. Je me suis rendu compte, avec cette formation, que c'était un problème complexe et de longue haleine."
F. CLAESSENS, professeur

"En ayant fait appel à des personnes ressources extérieures, nous voyons bien que l'école n'est pas coupée du restant du monde. L'agressivité vient un peu de partout, et l’école seule ne peut pas tout faire."
B. FEYT, directrice d'école

"Il y a des enfants qui ont radicalement changé, au moins quelques uns, c’est déjà ça."
C. MORTEHAN, professeur

"On dégage une double tendance générale :
- le fait que des enfants qui au départ avaient des réponses pour faire plaisir (on sait bien ce qu'il FAUT répondre), ont fini par avoir des réponses et des attitudes plus vraies vis-à-vis de l'adulte
- tandis que d'autres enfants qui étaient peut-être plus difficiles, plus perturbateurs, ont acquis des comportements plus pro-sociaux, plus en ligne avec ce qui est attendu…"
C. CAFFIEAUX, chercheur
à l’Université Libre de Bruxelles



 

Quelques références...


"Devenir son propre médiateur" de Joëlle Timmermans (Ed. Chronique Sociale)


"La violence en milieu scolaire - Tome 3" de Eric Debarbieux et Catherine Blaya ( Editions ESF)


"Pour une éducation à la non-violence" de Jeanne Gerber (Ed. Chronique Sociale)


"Une morale du bonheur" de Peggy Snoek (Ed. du Cedil)


"Guide de l'animateur au Programme de Développement Affectif et Social - PRODAS" de Palomares, Lalanne et Logan (Ed. Actualisation)


"Parents efficaces" de Thomas Gordon (Ed. Marabout)

   
































































Page constituée à partir d'informations du Souffle, sous réserve de modifications.

[Accueil]   [Partenaires & Liens]

Pour l'amélioration des www.relations-humaines.org